15/11/2017

Waking At Dusk - True Places Never Are



Voilà un beau disque ! Du pur songwriting slowcore comme on l’aime, dans la lignée des Mark Kozelek, Mark Eitzel, Red House Painters et compagnie. Guitares, bass, batterie, voix, banjo… et tout ça au ralenti pour raconter des petites histoires déclinées sur 11 titres.
Cette petite douceur, on la doit au trio franco-espagnol basé à Paris, Waking At Dusk, qui a sorti en début d’année un premier album inspiré par l'œuvre d’Herman Melville. Une œuvre pleine de charme à découvrir sans faute.

☆☆☆☆☆

autoproduit - mars 2017



deezer   spotify


Aucun commentaire: