28 octobre 2013

Emily Jane White - Blood/Lines

Après nous avoir présenté différentes nuances de son style folk durant trois disques remarquables ("Dark Undercoat", 2008 ; "Victorian America", 2009 ;  "Ode To Sentience", 2010), Emily Jane White évolue vers un registre cette fois plutôt marqué country folk avec un album écrit sur la côte ouest américaine auprès des siens, qui évoquera autant PJ Harvey que les regrettés Tarnation.
Car, si les guitares sont toujours très présentes sur "Blood/Lines", elle sonnent nettement plus électriques que par le passé, avec beaucoup de reverb', mais également l’apport du piano, de l’orgue et de cordes qui apportent au final des intonations country très marquées.
Résultat, on découvre un album très dense, plus sombre que ce que l’on connaissait d’elle auparavant. Mais si la musique d’Emily Jane White a évolué, le chant de la demoiselle reste son atout majeur, sa force principale, usant comme toujours de son organe vocal avec maestria mais sans excès, avec cette assurance et cette intensité qui donne un relief tout particulier à des chansons fragiles et plus que jamais chargées en émotion.
[8/10]
Talitres/Differ-ent - oct. 2013


à écouter sur deezer et spotify


0 commentaires:

over-blog.com