08 juin 2012

Thomas Belhom - Rocéphine

Musicien, multi-instrumentiste, aussi discret qu’attachant, Thomas Belhom donne de ses nouvelles de temps en temps à travers des albums qui sentent bon les voyages (par exemple du coté de Tucson en Arizona) et le vaste monde, comme ce dernier dans lequel se côtoient pièces instrumentales et titres chantés. Parmi ceux-ci, on retiendra d’abord "A Meaning Shovelfull Of Promises", très belle collaboration avec Stuart Staples et qui plus est véritable sommet de mélancolie. Un titre autour duquel gravitent une dizaine d’autres, tous portés par une orchestration aussi riche que variée (guitare, vibraphone, percussions, les cuivres…) dans une ambiance de fin du monde par moment très palpable.
Disque qui respire la liberté, disque aux accents free jazz, "Rocéphine" (c’est par ailleurs le nom d’un médicament) devrait combler les amateurs de musiques pas faciles, de chansons hors du temps et hors des civilisations comme pouvaient l’être il y a bien longtemps celle de Gérard Manset.
[7.5/10]
Ici d'ailleurs - mais 2012

a écouter sur deezer et spotify

0 commentaires:

over-blog.com