07/10/2011

Apparat – The Devil’s Walk


Souvent intéressant, jamais décevant, Apparat a toujours réussit à nous captiver avec réalisations, et surtout depuis le splendide "Walls" paru en 2007. Plus tranquille que jamais, son nouvel album mélange pop et electronica pour le meilleur.
Réalisé à Mexico puis à Berlin, "The Devil’s Walk" est un est un petit trésor de mélancolie numérique dans lequel la voix nonchalante de Sascha Ring fait son effet dès les premières minutes. A l’image d’un Thom Yorke (en nettement moins tourmenté), Apparat distille un spleen très palpable à travers des morceaux subtilement construits et auxquels on s‘attache dès le premier passage malgré l’aspect un peu froid de l’ensemble. La raison à cela réside sans doute dans l’aspect foncièrement pop de cet album, rêveur et extrêmement mélodieux.
Dans un esprit pas très loin non plus de celui du pianiste masqué Cascadeur, Apparat se révèle plus que jamais comme un chanteur au service d’une musique électronique profonde, généreuse et charmeuse, ouverte aux émotions et aux rêves les plus doux.
[8/10]
Mute - sept. 2011




Album à écouter sur deezer et spotify

Aucun commentaire: