19/11/2010

NLF3 - Beautiful Is The Way To The World Beyond


Sans doute trop complexes et un peu raides pour moi, les précédents albums de NLF3 n’avaient jusqu’alors pas trouvé grâce à mes oreilles. Mais comme je suis quelqu’un d’assez persévérant, qui sait reconnaître les qualités de certains choses sans pour autant les apprécier, j’ai donc retenté ma chance avec NLF3 et me suis plongé dans ce cinquième album du groupe des frères Laureau et de Mitch Pirès, sans aucun à priori. Et ce fut la bonne ! Sans doute parce que les compos du groupe sont moins alambiqués et plus ouvertes que par le passé. Du coup, moi qui avait adoré les albums de Don Nino, il y a quelques années, me voilà de nouveau conquis par les productions de Nicolas Laureau et de ses compares.
Si la ligne rythmique constitue toujours bien la colonne vertébrale du travail de NLF3, l’aspect mélodique, s’est assez développé, le son parait moins sec et les arrangements plus riches. N’en déduisez pas pour autant que le groupe fait désormais dans l’easy-listening, car si les NLF3 ont quelque peu mis en retrait le côté math-rock, le côté un peu expérimental de leur musique, il n’en reste pas moins que “Beautiful Is The Way To The World Beyond” reste un albums extrêmement dense, qui met du temps à décanter et qui rentre sans mal dans la case des "Musiques Faciles Pour Gens Difficiles" (en référence à une fameuse compilation parue en 1998).
[7.5/10]
Prohibited records - oct. 2010

Aucun commentaire: