14/09/2010

Blonde Redhead - Penny Sparkle


J’avais prévu de la faire belle, de passer des heures et des heures sur le dernier Blonde Redhead, pensant trouver avec "Penny Sparkle", le digne successeur de "23" et de "Misery Is beautiful" et autres beautés auxquelles le groupes nous a habitué depuis des années. Mais dès les premières écoutes, il a fallu se rendre à l’évidence, cet album ne marquera pas la discographie du trio new yorkais. Et je dois bien avouer que la déception est grande pour moi. Non pas que ce disque soit totalement mauvais, il est parfaitement bien produit, arrangé subtilement, mais voilà, ce qui a longtemps fait la grande force du groupe, je veux bien sûr parler des mélodies, des voix et des refrains, de ce point de vue là, on reste largement sur notre faim.
Rythmes downtempo, ambiances dream-pop, voix tranquilles, pour ne pas dire translucides, tout ça semble bien propret et bien aseptisé au regard de ce que le groupe a plus nous offrir par le passé. Ne voyez là aucune nostalgie de la période sonique (Youth), mais quand même, il y a de quoi ressentir de la déception à l’écoute de ce "Penny Sparkle" bien trop mainstream, bien trop passe-partout pour me convaincre. Car aucune chanson n’accroche vraiment l’oreille et très vite l’ennui gagne dans un album qui manque au final cruellement de relief.
Composé en grande partie de chansons fantômes, sans réelle profondeur, malgré quelques rares tentatives sur la fin, Blonde Redhead rate son coup là ou The XX avait réussi le sien en 2009.
[6/10]
4AD - sept. 2010


9 commentaires:

Rouliane a dit…

6/10 pour une déception ? On peut dire que tu as beaucoup d'affection pour ce groupe :)

lyle a dit…

Ca fait longtemps que le passage au mainstream a commencé et qu'il n'y a plus grand chose de sonique chez Blonde Redhead, malheureusement...

-Twist- a dit…

je crois que tu es le premier à mettre la moyenne à ce disque. J'ose même pas l'écouter à le voir se faire descendre de partout. :(

Benoit a dit…

crois pas ça y'en a plein qui ont aimé !!

seb a dit…

Perso, j'aime bien ce disque, et le parti pris de dégraisser leur musique n'est pas pour me déplaire. Ca m'aurait certainement plus ennuyé d'entendre un album dans la continuité de Misery Is A Butterfly et 23 (qui ont beaucoup en commun, même si j'ai une nette préférence pour le premier).

fred a dit…

Ben moi aussi j'aime bien ce disque. Ok c'est pas le disque de l'année mais "black guitar" par exemple a plutôt de la gueule je trouve. En tout cas 'est le morceau qui m'a accroché tout de suite.

laurent a dit…

déception pour moi aussi qui avait adoré les deux précédents, c'est assez fadasse en effet

Tomek a dit…

23 est déjà très fadasse, incomparable avec "Misery is a butterfly" qui est imparable de mélodies accrocheuses et d'une production qui ne noie pas tout.
A la première écoute de ce nouvel album, ça n'a plus rien à voir, et si on oublie ce qu'ils ont fait avant, on peut aimer ce disque tant il est différent. Du coup la production est cohérente cette fois (contrairement au précédent 23). Je sais pas encore si je vais aimer...

Francky 01 a dit…

Au moment de sa sortie, "Penny Sparkle" était haut la main dans mon top 3 des disques de l'année. Je trouvais que cet album était 1 chef d’œuvre ! Et maintenant, avec plus de 8 mois de recul, je le trouve toujours, ou sinon plus, excellent.

Je comprends les fans de la première heure déçus. Mais ce groupe a superbement évolué, emmenant sa musique ailleurs, vers les rivages brumeux de la dream pop. Un chef d’œuvre !! UN CHEF D’ŒUVRE JE VOUS DIS !!!!

A + +