13/05/2010

Walls - walls


Pour ceux qui en sauraient pas encore au courant, kompakt ne produit pas que des disques de techno et d’ambient, il lui arrive même de regarder dans le rétro, pour voir comme ici, avec Walls, les années 80/90, les années shoegaze.
Derrière le pseudo de Walls se cache un duo composé de l’italien Alessio Natalizia (Banjo Or Freakout) et du mancunien Sam Willis (Allez-Allez). L’association de ces deux touche-à-tout donne quelque chose de totalement inédit, à savoir un album entièrement instrumental dans lequel on perçoit d’abord des influence shoegaze (My Bloody valentine ou The Jesus and Mary Chain…) puis ensuite des bribes de post-rock, des krautrock. Au total 8 titres relativement courts, où les drones, les boucles, les guitares saturées et les grosses lignes de bass jouent à cache-cache dans un ballet sonique assez étourdissant mais qui ne fait jamais dans la surenchère. Bien au contraire, car au fil des titres, la ligne s’éclaircit, les morceaux se font plus abstraits pour donner en fin de compte un album inclassable, aussi court qu’intense et qui, espérons-le, fera vite des petits.
[8/10]
Kompakt/Module - avril 2010
Walls : Hang four







Walls : Cyclopean remains


Aucun commentaire: