18 mai 2010

Leo(88man) - From Speaking Parts To Blazing Rows


Tout de même, ce lillois aurait pu choisir un nom un peu moins compliqué, moins tordu, s’appeler, je sais pas moi… Bill Oldham ou Will Callahan, un nom plus évocateur quoi..!
Si Leo(88man) tire son pseudo du surnom que l’on donne en Amérique aux pianistes, sa musique elle, renvoie plus au blues, à la country folk, celle que nous a fait aimer, pour ne pas dire adorer, Smog, Palace ou Lambchop dans les années 90.
Dans la droite lignée de ces grands pourvoyeur d’émotions, Leo(88man) tire son épingle du jeu grâce à des chansons parfaitement bien écrites, subitement arrangées (cordes, cuivres, chœurs…) et portées par la voix douce et tranquille de Leo dont les intonations rappellent bien souvent celles de Kut Wagner.
Véritable petit miracle "made in France", cet album crépusculaire en diable, que l’on jurerait venu tout droit du fin fond des Etat-Unis, se déguste lentement et vous emporte grâce à son charme et à une simplicité touchante qui fait mouche du début à la fin.
[8/10]
Kythibong/La baleine - avril 2010
Leo(88man) : naked







Leo(88man) : Locked Groove






1 commentaires:

markab a dit…

Oui, une belle voix, de belles ambiances boisées qui donne envie d'en entendre plus... Merci pour cette belle découverte (et un BRAVO bien gonflé pour ce site très convivial !)

over-blog.com