22/02/2010

Stern - Digital Bless


Il y a de la place pour tout le monde dans le petit monde de la techno. Et même si la pochette de cet album n’a pas la classe de celle d’un disque infiné ou Citizen, on peut tout de même aller jeter une oreille sur le disque qui se trouve à l’intérieur, en l’occurrence celui de Stern aka Julien Impératrice, un Dj producteur, résident un temps au Café Chéri(e) à Paris. Mais c’est en à Montréal qu’il se spécialise dans la production et crée sa première formation, Karmasoma, avec des musiciens de Jazz de l’Université de Montréal. A partir de 2007 se mettent en place les morceaux qui vont compose son premier album "Difunkstruction".
En 2010 sort son second album sur Leonizer Records, le label de Leonard de Leonard. On y découvre une techno hybride, nourrie de diverses influences penchant par moment du coté des poids lourds (Vitalic, Boys Noize...) avec une techno puissante et à d’autres moments vers des choses plus osées, n’hésitant pas à inclure des samples de musiques des balkans sur ses beats.
C’est parfois surprenant, parfois un peu lourd, mais aussi assez convaincant à d’autres moments... A vous donc de faire le tri.
[6/10]
Leonizer Records - mars 2010
Stern : Manouche







Aucun commentaire: