19/03/2009

Loney, Dear - Dear John


Si, jusqu’alors, la musique de Loney Dear ne m’avait pas touchée comme c’est le cas avec ce récent "Dear John", c’est sans doute parce qu’il lui manquait ce petit quelque chose qui fait passer une chanson ou un album de "beau" à "bouleversant". Car oui, ce cinquième de Loney Dear est incontestablement une des plus belles productions pop de ce début d’année et peut-être bien de cette année 2009 toute entière !
Assez proche de ce que pouvait faire un Perry Blake (pour les chansons les plus calmes et mélancoliques) ou même Belle & Sebastian (on aurait d'ailleurs bien imaginé Stuart Murdoch écrire "Airport Surroundings"), le Suédois Loney Dear combine parfaitement bien pop, folk et sonorités électroniques dans des compos qui, pour la plupart, démarrent doucement pour filer vers les sommets, portées par des arrangements de cordes et de synthés flamboyants mais aussi et surtout par une voix qui taillée pour gravir des montages. Et là où beaucoup auraient sombré dans la surenchère émotionnelle et sans doute versé dans un style emphatique à souhait, notre ami Emil Svanangen lui la joue cool, tout en retenue, ne se laissant jamais dépasser par ses montées de mélodies héroïques, par ses chœurs venus d’ailleurs, ses complaintes mélancoliques irrésistibles qui forment au final un album totalement émouvant et magnifique comme pouvait l’être les premiers albums de Perry Blake ou de Jay Jay Johnson.
En tout cas, au final, il y a largement de quoi s’enthousiasmer à l’écoute de ces onze chansons roboratives et sans fausse note qui désignent (semble t-il) à l’unanimité "Dear John" comme l’album du mois… au moins !
[9/10]
Regal/EMI - mars 2009
Ecoutez l'album en entier :

Tracklist :
01. Airport Surroundings
02. Everything Turns To You
03. I Was Only Going Out
04. Harsh Words
05. Under A Silent Sea
06. I Got Lost
07. Summers
08. Distant
09. Harm/Slow
10. Violent
11. Dear John

4 commentaires:

-Twist- a dit…

Je ne m'en étais pas rendu compte mais la maison de disque m'avait viré mon post. Avec ton lecteur, no problem tu me diras.
Quelle bande de ... (en tout cas, superbe album oui).

Benoit a dit…

ça m'est pas encore arrivé ça le post supprimé (enfin je crois) ! surtout les disques EMI semble t-il ?

Elie a dit…

un album plein d'émotion du début à la fin. J'acquiesce !!!

Anonyme a dit…

Je me faisais exactement la réflexion inverse : si les quatre précédents albums m'étaient inconnus, il me semble que ce dernier opus m'aurait transporté. Au lieu de quoi, je n'entends que recettes et tics. Deux mots excessifs car l'album ne pas m'a déplu, seulement déçu, mais deux mots qui disent bien combien guette, à mon sens, le danger du tarissement.