18/03/2009

Gui Boratto - Take My Breath Away


Salué par l’ensemble de la critique (presse et public) à l’occasion de la sortie de son précédent et premier album "chromophobia", Gui Boratto revient en 2009 toujours sur la structure Kompakt avec un nouvel effort sensiblement différent du précédent mais dans lequel, une fois encore, on retour la patte de ce brésilien, petit génie des machines et expert en minimal.
A l’écoute de ce second Lp on se rend compte que si une certaine forme de dépouillement prédomine toujours dans ses compositions, on remarquera que ce garçon a mis un peu de chill et de pop dans sa musique avec des titres globalement plus mélodieux, ce qui pour autant n’enlève rien à la pertinence de l’ensemble. Un ensemble contrasté, qui alterne titres électro techno froids et morceaux nettement plus pop aux sonorités vintages rassurantes.
Bref, largement de quoi surprendre... et sans doute décevoir certains fans de la première heure qui regretteront peut-être ce côté "pop easy" qui tend à s'effacer au détriment de l’aspect minimal qui prédominait sur "chromophobia". Quoi qu’il en soit, même si certains morceaux paraissent un peu superflus, globalement "Take My Breath Away" s’écoute avec un réel plaisir.
[7.5/10]
Kompakt/Module - mars 2009
Gui Boratto - Take My Breath Away
Tracklist :
01."Take My Breath Away"
02."Atomic Soda"
03."Colors"
04."Opus 17"
05."No Turning Back"
06."Azzurra"
07."Les Enfants"
08."Besides"
09."Ballroom"
10."Eggplant"
11."Godet"

4 commentaires:

Kris a dit…

C'est vrai que la plupart des critiques sont assez circonspects sur ce nouveau Gui Boratto.
On retrouve tout de même pas mal d'ingrédients qui ont fait le succès de Chromophobia. C'est peut-être un peu plus minimal en effet, mais il est quand même toujours fort attirant.

Thomas a dit…

Gui Boratto a la côte en ce moment !!

Anonyme a dit…

"C'est peut-être un peu plus minimal en effet, mais il est quand même toujours fort attirant"

C'est affligeant un pareil commentaire, Gui Boratto est un artiste de la scène minimale, il est sur Kompakt, l'un des plus gros labels dans le domaine. Sa musique est certes colorée, elle n'en reste pas moins de la pure minimale. Rien qu'à voir ses remixes, on comprend vite à qui on a affaire QUAND ON CONNAIT. Pour le côté pop, prière de se rendre dans vos rayons habituels de musique fadasse...

Anonyme a dit…

"ce côté "pop easy" qui tend à s'effacer au détriment de l’aspect minimal qui prédominait sur "chromophobia""

Sans méchanceté aucune, est-ce qu'on est d'accord pour dire que cette phrase ne veut au pire rien dire, au mieux dit le contraire de ce qu'elle veut dire ?