13/10/2008

Julien Ribot - Vega


Julien Ribot revient après deux albums sans trop de succès ("Hotel Bocchi", "la métamorphose de Caspar Dix") avec "Vega", un album un poil différent et plus ouvert que ce qu’il a pu faire par le passé, avec une belle production aux accents 70’s qui convoque Bowie et T-Rex dans des chansons qui parlent du voyage labyrinthique du nouveau chimpanzé. Et si on n’est pas forcément dans un concept album au sens où on peut l’entendre habituellement, on remarquera malgré tout que "Vega" s’écoute d’un bloc plutôt que par petits bouts, sans véritable titre a extraite de l’ensemble. Un disque pop flamboyant et travaillé à l’ancienne, qui rappelle les productions Burgalat et son label Tricatel à l’époque de Valérie Lemercier et d’Aprile Marche.
Album appliqué, rempli de mélodies et d’arrangements pop que n’auraient sans doute pas détestés un Gainsbourg à l’époque de "l’homme à le tête de chou", "Vega" impose un peu plus Julien Ribot comme un des plus talentueux auteurs français de son époque.
A quand la reconnaissance ?
[7.5/10]
ici d'ailleurs/discograph - mai 2008

Julien Ribot :
Super Aaah







Julien Ribot : 1982







Clip de "
La Chambre Renversée"


Tracklist :
1.Super Aaah
2.Nouveau chimpanzé
3.Mon extraterrestre
4.La nuit
5.1982
6.Amour City
7.Les jardins de Boboli
8.Interlude (avec bruits d'oiseaux sur le côté)
9.Le rêve de Tokyo
10.La chambre renversée
11.Musique pour un éventail qui bat au ralenti
12.Coco Keeling
13.Vega Part I
14.Vega Part II

Aucun commentaire: