18/09/2008

Emiliana Torrini - Me and Armini


Peut-être mal vendu, bénéficiant dune pochette qui, finalement, ne ressemblait pas trop à cette fille, "Love in the Time of Science" paru en 1999 nous avait fait découvrir une Emilíana Torrini en plein vague trip-hiop comme une nième révélation. Résultat on l’a assez vite laisser un peu de coté (négligeant presque ‘Fisherman’s Woman’, 2005) lui préférant la folle du quartier Bjork ou les musiques plus charmeuses mais au final plus clinquante des Goldfrapp et autres Morcheeba. Huit ans après alors que ces deux derniers groupes n’en finissent pas de nous servir une soupe un peu plus tiède à chaque nouvel album, Emilíana Torrini elle revient en pleine forme avec un album délicat, mutin, mélancolique, superbement arrangé où les ambiances, les tempos, les styles évoluent, changent d’un titre à l’autre à tel point qu’on a l’impression qu’il est l’œuvre d’une douzaine de producteurs.
Bref, si vous cherchiez un album léger, facile, entrainant, surprenant, musicalement irréprochable pour ces jours-ci, je vous garantie que "Me and Armani" fera largement l’affaire.
[8.5/10]
Rough Trade - sept 2008
Emiliana Torrini - Gun







Emiliana Torrini - Me and Armini







Tracklist :
1. Fireheads
2. Me and Armini
3. Birds
4. Heard It All Before
5. Ha Ha
6. Big Jumps
7. Jungle Drums
8. Hold Heart
9. Gun
10. Beggars Prayer
11. Dead Duck
12. Bleeder

Aucun commentaire: