21/01/2008

Syd Matters - Ghost Days


Comme par le passé et plus encore ici, Syd Matters parvient sans mal à dépasser le simple cadre de la pop traditionnelle avec un album d’une grande richesse qui dévoile 15 titres en anglais dominés par des arrangement aussi luxuriants que discrets pour donner corps à un ensemble malgré tout d’une grande simplicité.
On pourrait évoquer Leonard Cohen, Jonathan Richman, voire même Radiohead, non pas pour comparer le garçon à ces intouchables maîtres de la mélancolie, mais juste pour souligner combien Syd Matters a passé un cap avec “Ghost Days” mais également affirmer qu’il est bel et bien de la trempe de ses illustres aînés.
Composé par un Jonathan Morali la plupart du temps seul dans son appartement avec sa guitare, “Ghost days” évoque la solitude, la génération actuelle, la vie de gens ordinaires, en essayant de donner du sens aux détails les plus insignifiants du quotidien. Sur ces textes mélancoliques, Jonathan et ses musiciens mettent en monde des musiques brillamment orchestrées (piano, ondes Martenot, cordes, cuivres, chœurs…) pour donner corps à un florilège qui navigue en permanence entre audace et classicisme. Un grand moment.
[9/10]
because music - janvier 2008
http://www.sydmatters.com/
www.myspace.com/sydmatters
http://www.because.tv/

Aucun commentaire: