08/11/2007

Orwell - Le génie humain

La POP, celle qui brille, celle qui scintille, en France, s’est longtemps résumé à quelques noms : Chanfort, Daho, Les innocents et quelques autres. Mais depuis quelques années, la tendance semble s’être inversée avec une profusion de groupes “made in France” plus talentueux les uns que les autres, capables de rivaliser à bien des égards avec leurs confrères d’outre-manche ou d’outre-atlantique ; parmi eux Mellow, Jp Nataf, (feu-)Autour de Lucie, Phoenix, Air… et aussi les moins connus mais tout aussi talentueux Fugu et... Orwell.
Projet emmené par Jérôme Didelot, Orwell propose un 3ème album dans lequel résonnent admirablement flûtes, vibraphone, cordes, banjo, orgue, pour des titres qui rappellent par moment la pop magistrale des américain de High Llamas. Des titres et qui mettent en avant tout le talent de composition de Jérôme Didelot, aussi à l’aise dans les mélodies que dans les orchestrations. Une pop mélancolique, travaillée, ciselée, où l’on on retrouve mêlées les influences de Morricone, Bacharach, John Barry, Michel Legrand mais aussi celles des Beatles, des Beach Boys ou encore celles des moins connus Cardinal ou Combustible Edison.


Twin Fizz Records/Rue Stendhal - oct. 2007
www.orwellmusic.com
www.myspace.com/orwellfrenchband

Aucun commentaire: