18 avril 2014

MaSterS - Acid witch Mountain

Ego twister est un label exigeant et singulier, il suffit de parcourir ses productions pour se rendre compte que la plupart de ses sorties ont pour commun une originalité et une manière d’envisager la pop, le rock ou l’électro de manière foncièrement originale. C’est encore le cas avec ce double Lp signé MaSterS.
Masters est le projet de deux musiciens (Christos Fanaras et M. K. Hauser) basés à Londres qui proposent avec "Acid witch Mountain", un concept album évoquant des plaines désertiques aux lendemains de batailles sans pitié, les initiations mystiques des confréries de magiciens, les lames d’acier maculées de sang. Bref, le genre de chose qui sent bon le cinéma en costumes et à grand spectacle avec la musique qui va avec ! Et pour la B.O. MaSterS nous a donc concocté un rock baroque qui navigue entre temps calmes et moment tendus, entre post-rock et progressive rock. Une vraie découverte que les plus curieux, soyons-en sûr, ne manqueront pas d’écouter et d’apprécier comme il se doit.  
[7/10]
Ego Twister - avril 2014


à écouter sur bandcamp

08 avril 2014

Khan – The Enlightenment Machine

Pas vraiment un inconnu sur la scène électro, Khan, de son vrai nom Can Oral s’est d’abord fait connaitre  en duo avec le projet Captan Comatose avant de se lancer dans une carrière solo avec pas moins de  10 albums parus notamment sur Matador ou Tomlab.
En 2014, Khan, désormais intaillé à Berlin, continue de produire de la musique électronique, tantôt dub, tantôt trip hop, avec toujours ce souci de proposer quelques chose de singulier.
Cette fois, il s’est inspiré de l’artiste Brion Gysin et de son œuvre poétique "Dream Machine" pour composer un album concept, tout en légèreté et en rondeurs, un album atmosphérique, mêlant sonorités électroniques et instruments acoustiques avec notamment la présence d'un violoncelle pour un résultat plutôt concluant.
Paru en mars sur Album Label, "The Enlightenment Machine" aurait aussi très bien pu sortir à la fin des années 90, entre un album de Tricky et de Massive Attack et devrait donc sans mal ravir les amateurs du genre.
[7/10]
Album Label/La Baleine - mars 2014


à écouter sur deezer et spotify






02 avril 2014

Le classement des albums de mars 2014

Album du mois :

http://chipsetrose.blogspot.fr/2014/03/tara-jane-oneil-where-shine-new-lights.html

Tara Jane O'Neil Where Shine New Lights 8,2
Odei Bat 8,1
Singe Chromés Singe Chromés 8
Neneh Cherry Blank Project 8
Rock It, Don't Stop It Compiled By Sean P. 8
Orouni Grand Tour 8
Aetherlone Aetherlone LP 8
Limousine Siam Roads 8
St. Vincent St. Vincent 8
Frànçois & The Atlas Mountains Piano Ombre 8
Doctor Flake Acchordance 8
Bly de Blyant Hindsight Bias 8
Pale Grey Best Friends 7,9
Bertrand Burgalat La nuit est là 7,9
DENA Flash 7,5
Chrysta Bell This Train 7,5
Teen Daze Glacier 7,5
Winter By Lake Wooden Spirits 7,5
Boy & Bear Harlequin Dream 7,5
Real Estate Atlas 7,5
Max Cooper Human 7,5
Spain Sargent Place 7,5
Bleeding Rainbow Interrupt 7
patten Estoile Naiant 5
WhoMadeWho Dreams 4

Fear Of Men - Loom

http://poprevuexpress.blogspot.fr/2014/04/fear-of-men-loom.htmlLe rock à guitares féminin na pas encore dit son dernier mot, comme on peut le constater avec le premier album des Fear Of Men produit par le label Kanine Records.
Sans être forcement original, cet album que l’on jurerait exhumé de la fin des années 90 et qui rappelle furieusement le son des Lush, Breeders, Belly, Sleeper, Catatonia,etc.., est l’œuvre d’un quatuor de filles basé à Brighton.
Avec des arrangements assez succincts et une production somme toute assez banale, le groupe parvient à proposer un amour de musique inde-pop, aussi facile qu’agréable à écouter. La raison de cette réussite tient sans doute dans le fait que les mélodies et les harmonies déroulées par les filles se révèlent tout de suite charmeuses et vous titillent l’oreille sans jamais vous gaver.
Album court et sans véritable creux, "Loom" est joli moment de pop music, sans lendemain, mais très plaisant.... en attendant pourquoi pas une production plus personnelle de la part de ces petites anglaises.
[7.10]
Kanine Records

30 mars 2014

Singe Chromés - Singe Chromés


http://poprevuexpress.blogspot.fr/2014/03/singe-chromes-singe-chromes.html

Une voix presque aussi rauque et marquée par les abus que celle de Philippe Léotard, des textes qui évoquent  ceux de Bashung ou de Noir Désir, un musique rock sombre et intense qui rappelle par moment celle des Young Gods, l’univers de Singe Chromés ne laisse pas vraiment indifférent.
Dès la première écoute, les chansons de ce groupe emmené par Denis Scheubel, artiste underground et multicartes, à la fois musicien, poète, peintre ou écrivain, font mouche et montrent tout de suite une vraie personnalité artistique, un style rare et  unique.
Que ce soit au par les textes, par les musiques aux relents indus ou par la dégaine du bonhomme (tu vois, le genre qui a pas mal bourlingué), Singe Chromés est une  vraie découverte, de celles qui, sans bruit, s’impriment tout doucement en vous et vous donnent envie d’y revenir sans cesse.
[8/10]
MediaPop records - mars 2014


à écouter sur bandcamp

23 mars 2014

Neneh Cherry - Blank Project


http://poprevuexpress.blogspot.fr/2014/03/neneh-cherry-blank-project.html

Perdue de vue depuis des lustres, Neneh Cherry fait son retour en 2014, pas forcément là ou on l’attendait, avec "Blank Project" son premier album depuis 1996.
Sous la houlette de Four Tet et en compagnie du duo anglais RocketNumberNine qui a la particularité de jouer avec seulement des claviers une basse et une batterie et par ailleurs auteur d’un album formidable en 2013, Neneh Cherry fait un retour remarqué avec toujours cet art du contre-pied dont elle joue si bien depuis ses début.
Après une première approcha assez déroutante, la faute à une quasi absence de mélodie, on entre dans cet album en se raccrochant d’abord à la voix de Neneh Cherry avant de succomber aux pulsations tribales et aux rythmes bouillonnants imprimés par les deux RocketNumberNine.
Disque au style très libre (jazz ? electro ? rock ?), "Blank Project" s’inscrit finalement bien dans la carrière de cette artiste adepte de la fusion des genres et qui ne s’est jamais cantonnée à un style en particulier. Chapeau !
[8/10]
Smalltown Supersound/La Baleine - févr. 2014

à écouter sur deezer et spotify

19 mars 2014

WhoMadeWho – Dreams

http://poprevuexpress.blogspot.fr/2014/03/whomadewho-dreams.html
Depuis leurs débuts en 2005, les danois de WhoMadeWho constituent un honnête groupe d’electro pop, marchant par exemple dans les traces de Royksopp ou de Hot Chip, en proposant des productions faciles  à écouter, faciles à danser, flirtant par moment avec le  disco, la new-wave, et le trip hop.
Avec "Dreams", les danois ont voulu viser un peu plus haut et sans doute toucher un plus large public.  Bien mal en a pris à Tomas Barfod, Tomas Høffding et Jeppe Kjellberg, puisque leur nouvel album s’avère être, pour le coup, l'un des plus faibles de leur discographie. 
La faute à une production assez grassouillette et à des chansons un brin trop ampoulées et téléphonées pour nous convaincre. Car à force de ne plus vouloir se considérer comme un groupe "underground", les WhoMadeWho en ont fini par oublier les fondamentaux de ce qui faisait tout l’intérêt de leur musique. Résultat les voilà prêt à concourir pour l’eurovison avec des chansons à paillettes pompières et pour tout dire assez vulgaires.
[4/10]
Darup Associates/Differ-ant - févr. 2014


à écouter sur deezer et spotify

over-blog.com