24 avril 2014

Emmanuel Tugny – Les variétés

Chanteur français, dandy, artiste pop décalé, mais aussi diplomate, écrivain, poète, chroniqueur, Emmanuel Tugny fait figure d’artiste à part dans la chanson française de 2014.
Leader de Molypop, initiateur avec Olivier Mellano du projet "album rouge" qui regroupe des musiciens et des écrivains, Emmanuel Tugny a déjà sorti deux albums : "So" en 2009 et "Une fille pop" en 2011. 
Il nous revient en grande forme en compagnie de The Lady Guaibas’s Swing Band pour un disque composé de reprises ("Ce n'est rien", de Julien Clerc ou "Isn't it a pity" de George Harrison) mais aussi de  titres originaux ("Café sous la lune"...), avec à la clé, une jolie collection de chansons, tour à tour, drôles, tendres et poétiques et toujours une certaine idée du bon goût et du raffinement.
Nourri de voyages et des rencontres, cet album est un vrai régal pour l’oreille, avec ses cuivres, ses notes de piano mélancoliques, ces cordes légères, ses chœurs amples, le tout orchestré avec la finesse qu’on lui connaît. Chapeau l'artiste !
[7.5/10]
Vila Mariana/Rue Stendhal - avril 2014


à écouter sur deezer et spotify




21 avril 2014

Christian Prommer – ÜberMood

Christian Prommer fait aujourd’hui figure de vétéran sur la scène électro allemande et européenne. Pourtant malgré une carrière déjà bien remplie, c’est seulement cette année qu’il fait paraitre son premier album solo : "ÜberMood".
Dj, remixeur, batteur et musicien, membre fondateur des groupes Fauna Flash, Voom:Voom et Trüby Trio, co-producteur avec Kruder and Dorfmeister et DJ Hell, collaborateur de Carl Craig, Tony Allen, ou de Bugge Wesseltoft, Christian Prommer aura donc attendu 2014 pour sortir son album alors que sa première release pour le label Compost date de 1995.
Dans "ÜberMood", on retrouve à peu près tout ce qui caractérise le style de ce piller du label munichois créé par Michael Reinboth, à savoir le jazz, la house music et les sonorités latines.
Entouré de quelques collaborateurs venus de Munich mais aussi de Los Angeles et New-York, Christian Prommer signe là un album extrêmement chaleureux et dansant, facile à écouter, qui fait la part belle aux arrangements et aux instruments de toutes sorties. En somme, un joli tour du monde en musique qui remet en lumière un label un peu moins en vue qu’à la fin des années 90.
[7/10]
Compost records - avril 2014

à écouter sur deezer et spotify




18 avril 2014

MaSterS - Acid witch Mountain

Ego twister est un label exigeant et singulier, il suffit de parcourir ses productions pour se rendre compte que la plupart de ses sorties ont pour commun une originalité et une manière d’envisager la pop, le rock ou l’électro de manière foncièrement originale. C’est encore le cas avec ce double Lp signé MaSterS.
Masters est le projet de deux musiciens (Christos Fanaras et M. K. Hauser) basés à Londres qui proposent avec "Acid witch Mountain", un concept album évoquant des plaines désertiques aux lendemains de batailles sans pitié, les initiations mystiques des confréries de magiciens, les lames d’acier maculées de sang. Bref, le genre de chose qui sent bon le cinéma en costumes et à grand spectacle avec la musique qui va avec ! Et pour la B.O. MaSterS nous a donc concocté un rock baroque qui navigue entre temps calmes et moment tendus, entre post-rock et progressive rock. Une vraie découverte que les plus curieux, soyons-en sûr, ne manqueront pas d’écouter et d’apprécier comme il se doit.  
[7/10]
Ego Twister - avril 2014


à écouter sur bandcamp

08 avril 2014

Khan – The Enlightenment Machine

Pas vraiment un inconnu sur la scène électro, Khan, de son vrai nom Can Oral s’est d’abord fait connaitre  en duo avec le projet Captan Comatose avant de se lancer dans une carrière solo avec pas moins de  10 albums parus notamment sur Matador ou Tomlab.
En 2014, Khan, désormais intaillé à Berlin, continue de produire de la musique électronique, tantôt dub, tantôt trip hop, avec toujours ce souci de proposer quelques chose de singulier.
Cette fois, il s’est inspiré de l’artiste Brion Gysin et de son œuvre poétique "Dream Machine" pour composer un album concept, tout en légèreté et en rondeurs, un album atmosphérique, mêlant sonorités électroniques et instruments acoustiques avec notamment la présence d'un violoncelle pour un résultat plutôt concluant.
Paru en mars sur Album Label, "The Enlightenment Machine" aurait aussi très bien pu sortir à la fin des années 90, entre un album de Tricky et de Massive Attack et devrait donc sans mal ravir les amateurs du genre.
[7/10]
Album Label/La Baleine - mars 2014


à écouter sur deezer et spotify






02 avril 2014

Le classement des albums de mars 2014

Album du mois :

http://chipsetrose.blogspot.fr/2014/03/tara-jane-oneil-where-shine-new-lights.html

Tara Jane O'Neil Where Shine New Lights 8,2
Odei Bat 8,1
Singe Chromés Singe Chromés 8
Neneh Cherry Blank Project 8
Rock It, Don't Stop It Compiled By Sean P. 8
Orouni Grand Tour 8
Aetherlone Aetherlone LP 8
Limousine Siam Roads 8
St. Vincent St. Vincent 8
Frànçois & The Atlas Mountains Piano Ombre 8
Doctor Flake Acchordance 8
Bly de Blyant Hindsight Bias 8
Pale Grey Best Friends 7,9
Bertrand Burgalat La nuit est là 7,9
DENA Flash 7,5
Chrysta Bell This Train 7,5
Teen Daze Glacier 7,5
Winter By Lake Wooden Spirits 7,5
Boy & Bear Harlequin Dream 7,5
Real Estate Atlas 7,5
Max Cooper Human 7,5
Spain Sargent Place 7,5
Bleeding Rainbow Interrupt 7
patten Estoile Naiant 5
WhoMadeWho Dreams 4

Fear Of Men - Loom

http://poprevuexpress.blogspot.fr/2014/04/fear-of-men-loom.htmlLe rock à guitares féminin na pas encore dit son dernier mot, comme on peut le constater avec le premier album des Fear Of Men produit par le label Kanine Records.
Sans être forcement original, cet album que l’on jurerait exhumé de la fin des années 90 et qui rappelle furieusement le son des Lush, Breeders, Belly, Sleeper, Catatonia,etc.., est l’œuvre d’un quatuor de filles basé à Brighton.
Avec des arrangements assez succincts et une production somme toute assez banale, le groupe parvient à proposer un amour de musique inde-pop, aussi facile qu’agréable à écouter. La raison de cette réussite tient sans doute dans le fait que les mélodies et les harmonies déroulées par les filles se révèlent tout de suite charmeuses et vous titillent l’oreille sans jamais vous gaver.
Album court et sans véritable creux, "Loom" est joli moment de pop music, sans lendemain, mais très plaisant.... en attendant pourquoi pas une production plus personnelle de la part de ces petites anglaises.
[7.10]
Kanine Records

30 mars 2014

Singe Chromés - Singe Chromés


http://poprevuexpress.blogspot.fr/2014/03/singe-chromes-singe-chromes.html

Une voix presque aussi rauque et marquée par les abus que celle de Philippe Léotard, des textes qui évoquent  ceux de Bashung ou de Noir Désir, un musique rock sombre et intense qui rappelle par moment celle des Young Gods, l’univers de Singe Chromés ne laisse pas vraiment indifférent.
Dès la première écoute, les chansons de ce groupe emmené par Denis Scheubel, artiste underground et multicartes, à la fois musicien, poète, peintre ou écrivain, font mouche et montrent tout de suite une vraie personnalité artistique, un style rare et  unique.
Que ce soit au par les textes, par les musiques aux relents indus ou par la dégaine du bonhomme (tu vois, le genre qui a pas mal bourlingué), Singe Chromés est une  vraie découverte, de celles qui, sans bruit, s’impriment tout doucement en vous et vous donnent envie d’y revenir sans cesse.
[8/10]
MediaPop records - mars 2014


à écouter sur bandcamp

over-blog.com