01 septembre 2014

Rideau

Fin de règne pour Pop Revue Express.

Désormais mes critiques de disques ainsi que les récapitulatifs mensuels seront visibles uniquement sur BENZINE, Hop Blog, et Des chips et du rosé

 

17 août 2014

Charles-Eric Charrier – Petite Soeur

Depuis la fin de Man (projet fondé avec Rasim Biyikli), Charles-Eric Charrier n’a cessé de multiplier les projets, de composer des musiques plus ou moins expérimentales avec en point d’orgue le splendide "Oldman" paru en 2011. Trois ans après, Charles-Eric Charrier continue de nous surprendre, de nous régaler avec ses musiques du bout du monde et un nouvel album là encore passionnant, sinueux et extrêmement varié malgré l’aspect "hermétique" qui peut s’en dégager à la première écoute... Un disque aux frontières du post-rock, du jazz, de la musique africaine, de la musique contemporaine et du folk... un disque pas facile, avec des morceaux qui prennent leur temps, qui pour la plupart vont au delà des huit minutes... un disque tout instrumental, rempli d’intimité, un disque qui se mérite mais qui vaut vraiment qu’on s’y intéresse de près.
[8/10]
Gizeh Records - 2014





Charles-Eric Charrier dans l’émission Tapage Nocturne sur France Musique

08 août 2014

FaltyDL - In The Wild

De son vrai nom Drew Lustman, ce producteur originaire du Connecticut, désormais installé à New York n'est pas vraiment un inconnu car déjà auteur par le passé des albums pour des labels comme Planet Mu, Ramp ou pour son propre label Blueberry Records. Mais c’est pour la seconde fois sur Ninja Tune (après Hardcourage en 2013) qu’on retrouve le garçon pour une 4ème production, avec une fois encore une musique orientée techno et electronica très originale, jouant beaucoup sur les samples, les boucles et la répétition, dans un style qui rappellera par moment celui de Four Tet ou de Gold Panda.
Résolument novateur, le style de ce garçon se résumera difficilement en quelques mots tant sa musique semble extrêmement libre, partant dans de nombreuses directions (jazz, expérimental, bass music…) mais tout en gardant une vraie cohérence du début à la fin.
Et pour peu qu’on se laisse porter pas tous ces collages abstraits, on trouvera le résultat convaincant et on comprendra pourquoi Ninja Tune croit beaucoup au talent de ce producteur déjà chevronné mais encore plein d’idées.
[7.5/10]
Ninja Tune - août 2014






06 août 2014

John Fullbright – Songs

Il a beau tenir un verre de vin à la main sur la pochette de son second album, c’est plutôt avec un verre de whisky et dans un saloon que l’on imaginerait bien John Fullbright en train de chanter les Country/folk songs présentes sur le sobrement nommé "Songs".
Crooner,  songwriter, natif d’Okemah une petite ville de l’Oklahoma, (là, précisément où est né un certain Woody Guthrie) et dans laquelle il réside toujours, le garçon a de quoi séduire. A commencer par cette voix à peine rocailleuse, juste ce qu’il faut pour évoquer les vastes prairies et les montages de sa région. Une voix qui vient accompagner très simplement les notes de guitares et de piano qui parsèment chaque titre de ce bel album d’Americana.
Amoureux des chansons de Townes Van Zandt, John Fullbright rend ainsi un bel hommage au célèbre chanteur de Country-Folk à travers des compostions aussi sobres que soignées et qui nous feront faire un bout de chemin bien agréable en sa compagnie.
[7/10]
Modulor - août 2014


à écouter sur deezer et spotify




15 juillet 2014

Xeno & Oaklander – Par Avion

Liz Wendelbo et Sean McBride forment depuis quelques années le duo synth pop Xeno & Oaklander. Personne n’avait trop entendu parler de ce groupe jusqu’à ce qu’il signe sur le label Ghostly International et voie ainsi son album bénéficier d’une distribution digne de ce nom.
Habituellement tourné vers les musiques électroniques lentes et contemplatives, Ghostly s’offre ici une escapade pop avec ces deux new-yorkais passionnés de vieux synthés analogiques et de boites à rythmes du début des années 80.
Logique donc que l’on retrouve dans leur musique des aspirations cold et new wave avec un son assez bluffant dans le côté vintage et donc forcément très proche de ce qui se faisait à l’époque chez Depeche Mode, Soft Cell, OMD et autre Fat Gadget.
Assez à l’aise dans ce type d’exercice, Sean McBride, aussi connu sous le pseudo Martial Canterel, construit des pop songs  minimales sans trop de complexité dont sonorités très claires portées par la voix haut-perchée de la norvégienne Liz Wendelbo donnent au final un disque un peu léger mais qui s’écoutera sans passion mais sans déplaisir.
[7/10]
Ghostly International/La Baleine - juillet 2014

à écouter sur deezer et spotify




over-blog.com